• SilverVintageShop

Prendre en main un appareil photo argentique manuel!

Vous vous êtes familiarisés avec le fonctionnement de l’argentique, maintenant quoi? Passez au manuel! Vous pourrez ainsi exprimer votre créativité en jouant avec les différents réglages de votre appareil.

Ce n’est pas si compliqué et on va décryptez étape par étape pour que vous deveniez pro vous aussi.


Première étape: Choisir un boîtier argentique

Votre choix de boîtier argentique doit prendre en compte plusieurs éléments:

  • Le design! Et oui, la prise en main est importante. La plupart des boîtiers seront similaires car leur taille de capteur est identique.

  • Les réglages: certains possèdent des modes automatiques pour calculer la lumière, d’autres possèdent un indicateur dans le viseur avec une jauge et d’autres n'indiquent rien. Il faut aussi regarder si ceux possédant des modes automatiques ont le choix de la vitesse d’obturation (si oui alors il sera avec un mode manuel) ou sinon il sera totalement automatique au niveau de la lumière.

Sur Silver Vintage Shop, on vous indique leurs spécificités dans la description afin de faire votre choix plus facilement.




Deuxième étape: Choisir un objectif

Votre appareil photo est composé d’un boîtier et de son objectif. L’objectif choisi aura des conséquences sur la distance avec votre sujet et sur la lumière au niveau de l’ouverture du diaphragme.


La longueur focale est exprimée en mm, un objectif à focale courte (par exemple: 18mm) sera un grand angle, tous les éléments proches seront donc inclus dans le cadre. Un objectif à focale longue (par exemple: 70mm) sera comme un zoom donc inclura les éléments lointains dans le cadre.

Il existe les objectifs à focale fixe (par exemple: 50mm) et les zooms qui auront une plus grande flexibilité (par exemple: 18-70mm).

On parle du diaphragme dans la quatrième étape!


Sur Silver Vintage Shop, on vend toujours un appareil photo argentique soit avec un objectif à focale fixe moyen (par exemple: 50mm) ou un objectif zoom (par exemple: 18-70mm).


Troisième étape: Maîtriser le boîtier

Maintenant que vous avez votre appareil et votre objectif, il vous faut insérer sa pile et une pellicule afin de pouvoir commencer à prendre des photos.

Pour choisir sa pellicule, on vous conseille cet article: https://www.silvervintageshop.fr/post/comment-choisir-votre-premi%C3%A8re-pellicule .


Selon les appareils, les façons d’insérer sa pellicule sont différentes mais la manière la plus commune est de tirer le clapet sur le haut à gauche de l’appareil vers le haut afin d’ouvrir le dos de l’appareil. Vous pouvez maintenant insérer votre pellicule comme un appareil compact, à la seule différence que vous devez coincer la pellicule au milieu des lamelles et faire attention aux petites accroches qui doivent être également coincés dans la pellicule. Certains seront plus simples et la pellicule devra juste être avancée jusqu’à la ligne rouge.

Petite astuce: découpe le carton de l'emballage de ta pellicule où l’on voit le nombre de poses et le type de pellicule et insère-le sur ton dos! Comme ça, tu ne peux pas oublier quelle pellicule tu as mis/e.


Pour insérer la pile, rien de plus simple, il suffit de dévisser là où elle doit être mise et l’insérer.


Sur Silver Vintage Shop, on fournit la pile de l’appareil acheté!

Quelques appareils nécessitent que vous régliez l’ISO (sensibilité à la lumière) manuellement, il vous suffit juste de l’adapter en fonction de votre pellicule (100/200/400/800).

Attention! Une fois votre dos d’appareil fermé, vous ne devez plus le rouvrir si vous avez commencé vos photos, cela voilera la pellicule et vous fera perdre vos photos.

Vous devez à la suite, armez votre appareil et le déclencher pour faire une photo, en faisant vos réglages avant (mise au point, vitesse d’obturation et ouverture).


Une fois vos photos finies (selon le nombre de poses sur votre indicateur où si l’armement se bloque vers 24 ou 36), vous devez rembobiner votre pellicule manuellement.

Pour cela, la façon la plus commune est d'appuyer sur le bouton en dessous de votre appareil pour relâcher la pellicule puis de lever le petit clapet (ne tirez pas dessus car vous risquez d’ouvrir le dos et voiler vos photos) et de le tourner dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à ce que vous ne sentiez plus de résistance.

Petite astuce: continuez plus longtemps à tourner afin d'être bien sûrs d’avoir tout rembobiner, sinon vous risquez de perdre une partie de vos photos.


Quatrième étape: Maîtriser la lumière

Passons à la dernière étape, cruciale pour la réussite de vos photos, la maîtrise de la lumière.

Pour la prise de photos, la lumière se calcule grâce à l’ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation.

L’ISO est la sensibilité à la lumière réglée par la pellicule (Kodak ColorPlus 200 = ISO 200).

Guide rapide:

  • 200: Temps ensoleillé, beaucoup de lumière

  • 400: Tous les temps en journée, photos en intérieur ou avec flash

  • 800: Photos en mouvement rapide, de nuit et basses lumières


Ensuite, l’ouverture du diaphragme de ton appareil te permettra d’agir sur ta profondeur de champ, on rappelle que plus l’ouverture du diaphragme est grande (f/1.4), plus la quantité de lumière qui passe à travers l’objectif est importante et sa profondeur de champ est faible (effet flou/bokeh derrière la mise au point). Et au contraire plus l’ouverture du diaphragme est petite, plus la quantité de lumière qui passe à travers l’objectif est faible et sa profondeur de champ élevée (on voit le fond pareil que la mise au point sur le sujet).



Pour finir, la vitesse d’obturation déterminera la durée de pose de la photo. Elle permettra de figer un mouvement rapide ou d’obtenir un flou de bougé. Plus elle sera courte (par exemple: 1/1000ème de seconde), plus le mouvement rapide sera figé mais la lumière sera faible, au contraire, plus elle sera longue (ex: 1/15ème de seconde) plus il y aura un flou de bougé prononcé et la lumière sera élevée.

Petite astuce: Pour une photo à main levée sans trépied, il ne faut pas descendre en dessous de 1/60ème de seconde en vitesse d’obturation.


Il vous faudra donc décider du rendu souhaité pour adapter vos réglages!


Votre appareil s’il possède une pile, aura dans le viseur un indicateur de lumière qui selon sa position vous indiquera si votre photo est surexposée (trop de lumière) ou sous-exposée (pas assez de lumière), cela vous permettra d’ajuster vos réglages pour avoir une photo à lumière correcte. Il est tout à fait possible d’ignorer cet indicateur afin de tester soi-même les différents rendus!

Si votre appareil est totalement manuel, pas de panique! Vous pouvez apprendre les réglages de base, télécharger une application qui pourra calculer les réglages pour vous (comme Light Meter) ou bien acheter un posemètre qui sera un peu plus fiable pour mesurer la lumière.


On espère que l'article vous a aidé à prendre en main votre appareil photo et si vous avez d'autres questions concernant votre boîtier argentique, n'hésitez-pas à nous envoyer un message sur Contact!

1,272 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout